Première assemblée du collectif le 9 décembre 1999

Collectif des Sans papiers de Rouen et agglomération
Asti de Petit-Quevilly - 17 rue P. Neruda - 76140
Tél : 02 35 62 92 47 Fax : 02 32 18 71 25

Aux associations, organisations syndicales et politiques anti racistes
A celles et ceux qui refusent la chasse au faciès, les rafles...
Et qui sont attachés au respect des droits fondamentaux de tout être humain

Bonjour,

Une première assemblée générale s'est tenue le jeudi 9 décembre 1999 à la salle Lambert - Rouen St Sever à l'appel de notre collectif.

Etaient présents :

Adfoe - Asti - Collectif solidarité St Etienne - Collectif droit des femmes - Jre - Cgt cheminots Sotteville - Ldh - les Verts - Sud éducation - Sud rail - Snes - Planning familial - Gauche révolutionnaire - Ras le front - Vdt - Atelier citoyenneté lycée Flaubert - des élus Verts - quelques parrains et marraines et des amis, parents de sans papiers - des individus.

Des représentants des sans papiers ont présenté :

Les raisons de la création de leur collectif :

Chasse aux sans papiers, rafles, nombreux rejets de demande de régularisation, arbitraire de la préfecture, accueil inhumain au guichet, droit d'asile, droit à une vie privée et familiale ou au regroupement familial, droit à une même justice pour tous, droit à des soins pour tous !... Refus des reconduites et des expulsions.

Sa composition :

101 personnes sont actuellement au collectif, en majorité des demandeurs d'asile politique ou territorial ou des déboutés originaires d'Algérie, Mauritanie ou Turquie (Kurdes) ; des conjoint(e)s ou parent(e)s de français ; des conjoints ou parents d'étrangers titulaires d'une carte de 10 ans ; des victimes de la double peine ; des malades ne pouvant bénéficier d'un traitement adapté dans leur pays d'origine ; des personnes en France depuis plus de 10 ou 15 ans...

Différentes propositions d'actions ont été étudiées pour élargir la mobilisation :

3 sans papiers et 6 soutiens ont été reçus par Monsieur Ribeaucourt, directeur de la réglementation et des libertés publiques et Monsieur Lepage pendant presque 2 heures. Nous avons demandé : l'arrêt de la chasse au faciès (demande d'abrogation de la circulaire Chevènement du 11 octobre) et des reconduites, la délivrance d'une convocation pour examen et réexamen avec un entretien pour examiner chaque situation avec humanité, un accueil humain au guichet et l'arrêt de la suspicion, une souplesse dans l'application des textes et l'usage du pouvoir d'appréciation du préfet et avons présenté pour chaque "catégorie de sans papiers" les difficultés de fournir les pièces demandées, la régularisation de tous les sans papiers...

Nous aurons dans une quinzaine de jours réponse à nos revendications.

C'est pourquoi nous vous convions à une assemblée générale le mardi 4 janvier à 18h30 à la Halle aux Toiles à Rouen

Pour vous donner la réponse de la préfecture et envisager avec vous les modalités d'action.

Nous comptons sur votre solidarité et votre présence. Contactez-nous et venez nous rencontrer ! Toute suggestion pour élargir le mouvement est la bienvenue ! Nous envisageons de distribuer des tracts d'appel à l'AG. Merci de nous proposer de tirer des tracts en soutien et de nous proposer des endroits judicieux pour nous faire connaître.

[Entrée de site]

[Haut de page]